La pancréatite est une inflammation aigüe ou chronique du pancréas, petit organe en forme de feuille allongée sous l’estomac, au-dessus de l’intestin grêle.

Une des fonctions exocrine (exercée par des glandes à sécrétion externe) du pancréas est de synthétiser des enzymes (protéines à activité catalytique) impliquées dans la dégradation des graisses (en particulier la lipase), enzymes qui sont collectées par le canal pancréatique qui court tout le long du pancréas et qui déverse son contenu (sucs pancréatiques) dans la partie supérieure de l’intestin grêle, le duodénum.

En fait, le canal pancréatique rejoint, dans l’ampoule hépato-pancréatique (ampoule de Vater), aussi dénommée papille duodénale majeure, le canal cholédoque qui apporte la bile en provenance du foie.

Ampoule de Vater

Celle-ci va favoriser la mise en dispersion des graisses provenant de l’alimentation et présentes dans le duodénum. Ceci va permettre aux enzymes pancréatiques, dont la lipase, de dégrader ces graisses principalement en acides gras et en glycérol, un trialcool qui sera réutilisé dans l’intestin.

L’écoulement du flux de bile et des sucs pancréatiques est régulé par un petit muscle circulaire, un sphincter dit sphincter d’ODDI. Ce sphincter est sous le contrôle du système nerveux abdominal autonome (plexus solaire), ce qui pourrait expliquer l’influence du psychisme sur la régulation des sécrétions.

En particulier, en présence d’une agression psychique ou psychologique (stress), on peut observer une sécrétion excessive de bile et de suc pancréatique, d’où le sentiment de malaise et de mal-être : « on se fait de la bile ».

En continuant à utiliser le site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Informations complémentaires

Les paramètres de cookies sur ce site Web sont définis pour «autoriser les cookies» pour permettre la meilleure expérience de navigation. Si vous utilisez ce site Web sans modifier les paramètres des cookies ou si vous cliquez sur «Accepter», vous acceptez cela.

fermer